Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Communiqué de presse

Réuni ce jour jeudi 19 Mars 2020 à l’effet d’examiner la situation sociopolitique née des évènements du 15 Mars 2019 ayant entrainer l’arrestation, puis la déportation de plusieurs responsables et membres du cadre de concertation et d’actions citoyennes, le bureau de la Coordination Nationale du REPPAD rend publique le communiqué dont la teneur suit :

  • Déplore le mépris du gouvernement et de la délégation spéciale de la ville de Niamey aux lois et règlements de la République en croyant pourvoir interdire une manifestation légalement constituée sur la base d’un simple communiqué relatif à la prévention du Coronavirus ;
  • Condamne la répression sauvage de la manifestation, l’arrestation des acteurs de la société civile et exige leur libération immédiate et sans condition ;
  • Exige du gouvernement l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’incendie qui a ravagé le marché de Tagabati, présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;
  • Fustige l’entrave du Directeur Général de la Police Nationale à l’accomplissement par la Commission Nationale des Droits de l’Homme de sa mission et demande l’application strict des disposition de l’article 53 la loi N°2012-44 du 24 août 2012 déterminant la composition, l’organisation, les attributions et le fonctionnement de la CNDH qui dispose : «  quiconque, par action, inertie ou refus de faire ou tout autre moyen aura entravé ou tenté d’entraver l’accomplissement des fonctions assignées à la commission sera puni d’un emprisonnement de 6 mois à un an et d’une amende de 100 mille à un million de FCFA… » ;
  • Salue l’esprit d’indépendance de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et l’encourage à redoubler d’effort en usant sans faiblesse de toutes ses prérogatives constitutionnelles de promotion et de protection des Droits humains et des libertés fondamentales ;
  • Réitère son exigence à ce que soit traduit devant les tribunaux toutes les personnes impliquées ou présumées coupables dans le scandale de corruption révélée par l’audit du Ministère de la Défense Nationale ;
  • Apporte son soutien aux Forces de Défenses et de Sécurité pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ;
  • Enfin le REPPAD lance un appel à l’unité d’action et à un sursaut patriotique de tous les acteurs sociaux et politiques soucieux de la bonne gouvernance et de la préservation des acquis démocratiques.

Pour le Bureau Exécutif de la Coordination Nationale

Le Président Seydou Abdoulaye.

Leave a comment